Comment réfléchir comme un génie

Je voudrais montrer par là qu'il y a toujours une réponse aux questions les plus insolubles, le principe de base étant prendre une assertion commune acquise par tous, que l'on renverse, et sur laquelle on médite une heure.

Par exemple la question quelle nourriture adopter, se pose tous les jours et nous met dans l'embarras tant que nous n'y avons pas réfléchi à fond. Peu importe ce que les autres font. Il faut trouver son chemin.

Dictat de base : "Manger équilibré." Surtout ne réfléchissez pas. Panneau sens interdit. Voici alors une observation astucieuse, suivie d'une déduction.

On mange tous des aliments dont les constituants essentiels sont des cellules vivantes ( salade, pomme de terre, blé, ... ) issues de créatures vivantes. Même les astronautes réchauffent des petits plats dans lesquels il y a de la vie.

Pourtant s’il ont en croit l’enseignement scientifique général il nous suffirait de consommer du sucre pour l’énergie, des comprimés de vitamines synthétisés pour la catalyse, des protéines de synthèse, de l’eau, des fibres. Je vous défie de faire vivre un être humain avec un tel régime. Personne ne le fait.

Ainsi l’on a besoin de se nourrir de la vie de plantes, d'animaux. Mais pour ce qui concerne l'animal, nous ingérons des cellules qui contiennent de la souffrance. Cette souffrance nous est transmise. Un animal qui meurt à l’abattoir par ses cellules est donc susceptible de nous transmettre sa peur, sa souffrance bien après sa mort.

Donc j'essaye de vérifier si ce raisonnement est juste. Je commence un simple régime bio de 3 jours constitué de végétaux crus ou cuits, de l’huile, des œufs, sans produits laitier animal, en évitant aussi le gluten et je me sens mieux. C'est une libération. Je complète le régime avec de la vitamine B12.

Voilà comment résonner comme un génie, c'est-à-dire se concentrer sur une observation astucieuse sans tenir compte de l'avis général.

Ou, ou bien suivre son coeur, en cherchant l'harmonie. Votre coeur vous suggère de ne pas manger un petit agneau, de manger des végétaux qui mûrissent au soleil. Votre coeur vous guidera mieux qu’un génie entrainé au raisonnement scientifique dans la solitude.